Commander maintenant | Recevez Vos Cadeaux Avant Noel »

Collection Doona Midnight Découvrir »

Livraison offerte pour toute commande à partir de 75€

Collection Doona Midnight Découvrir »

Livraison offerte pour toute commande à partir de 75€

Panier
Votre panier est vide

Commander maintenant | Recevez Vos Cadeaux Avant Noel »

Collection Doona Midnight Découvrir »

Livraison offerte pour toute commande à partir de 75€

Collection Doona Midnight Découvrir »

Livraison offerte pour toute commande à partir de 75€

Articles template with filter Alisa - 1024 501
JUSTINE CLAREC survivante du cancer du sein témoignage

Nous nous sommes entretenues avec Justine Clarec survivante du cancer du sein. Diagnostiquer à 34 ans Justine va raconter pour Doona son expérience lorsque quelle découvre qu’elle a un cancer du sein étant enceinte.

Pouvez-vous vous présenter, ce que vous faites, d’où venez-vous. 

Je m’appelle Justine, je vis en région parisienne, j’ai 36 ans, en couple depuis 15ans, je suis maman de deux enfants, un fils qui a 5 ans et une fille qui a 1 an, et d’une chienne qui a 9ans.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre diagnostic de cancer du sein

J’ai découvert une petite boule en décembre 2020 par autopalpation à l’âge de 34 ans alors que j’étais enceinte. Cancer du sein canalaire infiltrant hormonodépendant stade 2 grade 2 multifocal 3 nodules. Finalement après la mastectomie et analyse du sein enlevé, j’avais 5 tumeurs et 3 ganglions étaient touchés sur 6 enlevés. 

 Comment le cancer a-t-il été détecté au départ ?

J’ai découvert une petite boule en décembre 2020 par autopalpation à l’âge de 34 ans alors que j’étais enceinte.  

Comment avez-vous vécu la chimio pendant votre grossesse ?

Je ne pensais pas que c’était possible comme la plupart des personnes, il a fallu faire face aux regards, aux questions, ce n’était pas évident car ça me ramenait à mes propres interrogations auxquelles je n’avais pas de réponse. Est-ce que la chimiothérapie aura des conséquences sur mon bébé ou son avenir ? C’était difficile mais ça m’a donné une force en plus à l’heure où toutes les personnes en chimiothérapie étaient malheureusement seules à cause du COVID j’avais la chance d’être accompagnée. Parfois, je me dis que c’est ma fille qui m’a portée. Elle bougeait comme pour me signifier, “ne t'inquiète pas maman tout va bien se passer” et ça a été le cas. Pour moi, c’est toujours un miracle. 

Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui subissent une chimiothérapie, une radiothérapie ou une mastectomie pendant leur grossesse ?

  • J’ai tout appris via les réseaux dont notamment Instagram. N’hésitez pas à utiliser les réseaux. Au-delà de l’amour et du soutien que j’y ai trouvé qui m’a porté et sauvé, il y a beaucoup d’informations que nous n’avons malheureusement pas toujours en centre de soins. Il y existe une belle communauté.

  • Il y aura beaucoup d’injonctions de toute part (entourage proche ou non, corps médical, inconnus…), n’écoutez que vous. 

On nous dit souvent plein de choses surement pour nous rassurer, pour nous motiver, parce que les gens ne savent pas quoi dire. 

Ce que je sais c’est que j’ai été terrorisée de A à Z, le quotidien a repris le dessus mais la peur était toujours présente. Je me suis souvent sentie pas capable et je pleurais énormément. Mais j’ai fait face comme toute personne ayant un cancer le fait ou fera. Soyez sûrs que vous y arriverez aussi. On ne connaît pas l’issue mais personne ne lâche, l’envie de vivre on l’a tous. On ne se croit souvent pas capable mais on le fait. 

  • Emplissez-vous de tout ce qui vous fait du bien, même dans la journée la plus terrible il y a toujours quelque chose de beau. Accrochez-vous y du plus fort que vous pouvez. 

Quel soutien vous a le plus aidé pendant votre diagnostic et votre traitement ?

  • L’amour de mon fils, ma fille qui grandissait dans mon ventre, ma chienne ma fidèle compagne et toutes les personnes sur les réseaux avec qui j’ai pu échanger, qui m’ont porté, soutenue, aidée, qui m’ont donné tout l’amour, la force nécessaire pour me relever. 

Quels conseils donneriez-vous sur la meilleure façon de soutenir un être cher qui traverse un cancer du sein ? 

  • L’entourer d’amour, être là vraiment, faire en sorte de lui montrer que malgré cette terrible nouvelle, il y a la vie, des moments heureux même dans la plus difficile des journées. 

  • S'intéresser et respecter ses besoins.

  • L’aider ou proposer de l’aider dans son quotidien (s’il y a des enfants gérer ou proposer de gérer pour lui laisser des moments seule, lui préparer des repas, aller faire des courses, faire le ménage…)

  • L’aider ou proposer de l’aider dans la partie administrative (nombreux rendez-vous à prendre, dossiers à constituer…)

Avez-vous d’autres ressources ou conseils pour les patientes ou les survivantes du cancer du sein afin de vous assurer qu’elles disposent du système de soutien dont elles ont besoin ?

Aller sur Instagram et/ou des groupes Facebook, contacter la ligue contre le cancer proche de votre domicile et toutes les associations existantes.

C’est si doux de pouvoir être comprise et soutenue. Ne restez pas seule si vous le pouvez, frappez à toutes les portes, c’est très difficile d’être seule mais on y arrive aussi. Et souvenez-vous rien n'est jamais figé, croyez-en demain. 

Siège Auto & Poussette Doona
449.00
Acheter
1- Doona layout carseat+stroller
2- Doona 2018 EU Evolution Blush Pink
facebook
Partager
twitter
Tweeter
pinterest
Épingler
Retour aux astuces parent